Curieux rites funéraires en Anjou…

/ Anjou / / Folklore /

Il existait autrefois en Anjou une coutume funéraire assez curieuse. On la rencontrait surtout dans les communes limitrophes de la Bretagne. Dès qu’un moribond entrait en agonie, la garde-malade ou une domestique de la maison prenait une bougie, l’allumait et la tenait devant les yeux du mourant. Lorsqu’on demandait la raison de cet étrange usage, on répondait que c’était pour aider la personne à mourir et pour éloigner le diable.

D’autre part, sur le parcours de la maison à l’église puis au cimetière, le convoi mortuaire s’arrêtait chaque fois qu’il rencontrait un calvaire ou une simple croix. Alors, l’un des participants, qui avait fabriqué de toutes petites croix, en déposait une au pied de la grande et récitait un Ave Maria. On pouvait rencontrer ainsi trois ou quatre croix durant le trajet.
Cette coutume se rencontrait également en Vendée.