Des arbres aux vertus médicinales

/ Folklore / / Sologne /

Très présent en Sologne, le bouleau est connu pour ses nombreuses vertus médicinales. On utilise les bourgeons ou l’écorce sèche en décoction et les feuilles en infusion comme dépuratif. En phytothérapie, on utilise la feuille de bouleau en poudre pour faciliter les fonctions d’élimination rénale et digestive. La sève de bouleau, appelée « eau de bouleau » est également utilisée dans de nombreux pays. Récoltée au printemps, elle est alors utilisée en cure pour éliminer les toxines accumulées durant l’hiver.

Le pin sylvestre, riche en vitamine C, possède également de nombreuses propriétés antiseptiques. On l’utilise en infusion, en sirop ou sous la forme d’huiles essentielles. En inhalation, il dégage les bronches en permettant d’évacuer les sécrétions qui gênent la respiration. Il a également un effet décongestionnant sur les voies urinaires, en favorisant la circulation sanguine dans la vessie et la prostate. Il aiderait aussi à réduire les courbatures, appliqué sous forme de baume, ou d’huiles essentielles, en favorisant la circulation sanguine, en permettant de soulager crampes et douleurs musculaires. Il serait enfin un tonifiant sexuel.

L’écorce de Chêne aurait des propriétés astringentes. On l’utilisait, sous forme de compresse, dans le traitement contre l’eczéma et des autres maladies cutanées comme les brûlures, les engelures ou les hémorroïdes. En purée, les glands seraient efficaces contre les diarrhées. Toutefois, consommés en grande quantité, ils auraient également des propriétés toxiques chez l’homme.

Le miel de châtaignier améliore, dit-on, la circulation sanguine. La châtaigne fait partie des fruits les plus énergétiques et grâce à sa consistance et à sa richesse en fibres, elle est très rassasiante. Elle contient une grande quantité de vitamines B essentielles à la bonne assimilation de l’énergie. Elle est riche en magnésium, mais également en potassium et en fer, nutriments essentiels au bon fonctionnement musculaire.

Le frêne est également l’un des arbres médicinaux les plus utilisés. Son écorce et ses feuilles auraient des vertus diurétiques, laxatives et anti-inflammatoires contre la goutte et les rhumatismes. Il serait utilisé traditionnellement contre l’hypertension dans le sud-est marocain, sous forme de poudre de racine séchée bouillie dans l’eau.

Enfin, on ne présente plus le tilleul, dont la fleur et l’aubier sont utilisés depuis longtemps pour leurs diverses propriétés. Riche en flavonoïdes, le tilleul est utilisé traditionnellement pour réduire la nervosité des petits et des grands notamment en cas de troubles du sommeil. Indiqué pour soigner les rhumes, il ferait également baisser la fièvre, notamment grâce à ses propriétés diaphorétiques (il fait transpirer). Il aurait enfin des vertus apaisantes sur la peau.

D.A.