Jacques Dumesnil

/ Portrait /

Marie Emile Eugène André Joly, plus connu du public sous le nom de Jacques Dumesnil, est né à Paris, dans le 20ème arrondissement, le 9 novembre 1903. Mais c’est dans l’Ain que l’acteur, comédien et metteur en scène a choisi de passer la fin de sa vie.

Il a obtenu un Sept d’Or du meilleur comédien pour le feuilleton « Au plaisir de Dieu », en 1977 et 1978. Ce feuilleton, diffusé sur TF1 en 6 épisodes de 90 minutes chacun, était une adaptation du roman, portant le même titre, de Jean d’Ormesson. Il racontait la saga des Plessis-Vaudreuil, une famille d’aristocrates, du début du 20ème siècle aux années 1960, en passant par les grands évènements qui ont marqué l’Histoire de cette époque : la Première et la Seconde Guerre Mondiale, la Guerre d’Espagne, le Front Populaire et la Guerre d’Algérie. Le feuilleton télévisé a été tourné en 1976 au château de Saint Fargeau, dans l’Yonne, construit en 980 et qui fut, jusqu’en 1968, propriété de la famille maternelle de Jean d’Ormesson. Jacques Dumesnil y jouait le rôle du Duc Sosthène du Plessis-Vaudreuil, inspiré par le grand-père de l’auteur.

De 1928 à 1980, les rôles se sont succédés, au cinéma, comme à la télévision et au théâtre, démarrant au théâtre de l’Odéon avec une pièce au nom prédestiné : « La Belle Aventure ». En 1931, on le voyait pour la première fois au cinéma dans « Mon ami l’assassin » de Solange Bussi. Et personne n’a oublié le personnage de « Louis le Mexicain » qu’il campait, en 1963, dans « Les Tontons flingueurs », film franco-germano-italien de Georges Lautner, dialogué par Michel Audiard. Il y était entouré de Lino Ventura, Bernard Blier, Francis Blanche, Sabine, Claude Rich, et Jean Lefebvre, entre autres et incarnait un gangster mourant qui souhaite assurer sa succession. Ce film était le 3ème volet d’une trilogie, les deux premiers étant : « Touchez pas au Grisbi » et « La cave se rebiffe » consacrée au truand « Max le Menteur », d’après un roman d’Albert Simonin « Grisbi or Not Grisbi ».

Jacques Dumesnil assura également la mise en scène de 4 pièces de théâtre, entre 1949 et 1958. Il prêta sa voix à Charlie Chaplin dans 2 films : « Monsieur Verdoux »  en 1947, où il est à la fois Henri Verdoux et le narrateur, et « Un roi à New York », en 1957, où il est le roi Shahdov.

Décédé à Bron 8 mai 1998, il a été inhumé à Miribel dans l’Ain. Sa sœur, Odette Joly, avait été enseignante dans cette ville, et une école maternelle a été baptisée école Odette Joly. Une rue porte par ailleurs le nom de Jacques Dumesnil.

E.M.