La Citroën 2 CV

/ Voitures /

2cv

« Quatre roues sous un parapluie » par Jany Huguet

Ce fut la commande de Pierre Boulanger, directeur général des automobiles Citroën de 1938 à 1950, à son bureau d’études pour concevoir une voiture, en ajoutant : « Elle doit pouvoir transporter 4 personnes et 50 kg de pommes de terre ». La légende dit aussi : « Chargée d’œufs la nouvelle voiture doit pouvoir traverser un champ sans en casser un seul. »

C’est comme cela que naquit celle qui devait devenir la 2 CV Citroën.
L’objectif était de réaliser une voiture populaire la plus simple possible, pouvant transporter 4 personnes dans de bonnes conditions de confort, avec une consommation et un entretien minimum.
Elle fut pensée au départ en 1936, à l’époque du Front populaire, mais les études furent stoppées par la Seconde Guerre mondiale.

À la reconstruction, en 1945, une relance de l’automobile est nécessaire en France, notamment en ciblant une population rurale dont l’équipement pour se déplacer ou pour transporter le fruit de son activité fait défaut.

La première 2 CV Citroën est présentée au Salon de l’automobile de 1948. C’est une voiture très simplifiée et qui suscite de nombreuses critiques car elle ne ressemble à aucune autre.
L’esthétique de sa carrosserie fait sourire plus d’un observateur. La carrosserie est en acier de couleur grise, et le toit est en toile du pare-brise jusqu’au pare-chocs arrière. Cette particularité très fonctionnelle lui permet de correspondre aussi bien aux activités professionnelles en zone rurale, pour transporter de la marchandise, qu’en zone urbaine pour le déplacement d’une famille, et même d’être une décapotable pour les jeunes.

Elle bénéficie d’une suspension très souple, avec un système hydraulique qui provoque le balancement de la carrosserie sur le châssis, mais lui donne une tenue de route inégalée à l’époque, quels que soient le temps et le revêtement. Une autre particularité importante est qu’elle bénéficie d’un refroidissement à air, ce qui est peu courant à l’époque. Son moteur est un 2 cylindres à plat d’une cylindrée de 375 cm3. La voiture consomme 5 l aux 100 km pour une vitesse de 60 km/h.
Il n’empêche qu’elle correspond tout à fait aux besoins de l’époque puisque les commandes affluent et que les délais de livraison iront jusqu’à 6 ans en 1950.
La cylindrée évoluera de 375 cm3 (2 CV fiscaux) au départ jusqu’à 602 cm3 (3 CV fiscaux) avec la 2 CV 6 en 1970.

On peut dire de la 2 CV qu’elle a non seulement révolutionné l’automobile des année 1950 à 1970 mais aussi que chacun d’entre nous a eu « affaire » à cette voiture et en garde un souvenir indélébile. En 1950, où la France était plutôt rurale, il y eut de nombreuses 2 CV conduites par nos grands-parents, qui l’utilisaient aussi bien pour travailler que pour « sortir » le dimanche. Beaucoup d’entre nous se souviennent avoir roulé en 2 CV avec le grand-père, ou lors de vacances au bord de la mer ou à la montagne avec les parents. Pour de nombreuses personnes la 1ère voiture achetée fut la fameuse 2 CV, souvent d’occasion avant d’en acquérir une neuve. Cette voiture avait la réputation d’être « increvable ». Elle pouvait atteindre 300 000 km. À l’époque le compteur kilométrique, d’ailleurs très simplifié, ne comptabilisait les kilomètres que jusqu’à 5 chiffres et de nombreuses 2 CV avaient la réputation d’avoir fait au moins 2 sinon 3 fois le « tour du compteur ».

Elle fut ensuite utilisée aussi bien pour le travail que pour les loisirs du week-end.
La 2 CV fut immortalisée dans de nombreux films où elle pouvait aussi bien servir à un représentant (Bourvil dans Le Corniaud qui, après s’être fait accrocher par Louis de Funès avec sa Rolls, voit sa 2 CV se désintégrer et déclare au milieu des tôles, son volant à la main : « Ah ! maintenant elle va marcher beaucoup moins bien ! »), à une bonne sœur (dans le film Le gendarme de St-Tropez où la  2 CV se fait couper en deux), ou à un espion (dans le James Bond Rien que pour vos yeux avec Roger Moore où la 2 CV est utilisée par une James Bond Girl : Carole Bouquet).

Citroën a construit de nombreuses variantes de la
2 CV en séries limitées pour relancer la marque :
– la « Spot », en 1976, qui arbore un style de voiture de plage à l’occasion de l’anniversaire de la sortie de la 5 millionième 2 CV ;
– la « 007 », en 1981,  à l’occasion de la sortie du film de James Bond, avec un autocollant 007 sur les portes AV et des impacts de balles un peu partout. Pour la petite histoire cette voiture était livrée avec une pochette de pastilles autocollantes pour figurer l’impact des balles sur la carrosserie. Le nouveau propriétaire n’avait plus qu’à coller les pastilles aux emplacements de son choix. De ce fait la voiture était personnalisée par ses impacts et aucune ne se ressemblait ;
– la « France 3 »,  en 1983,  pour honorer le voilier « France 3 » à la coupe de l’América ;
– la « Dolly », en 1985,  qui était une série limitée bicolore pour relancer la 2 CV ;
– la « Cocorico » en 1986 pour honorer l’équipe de France de football à la coupe du monde au Mexique ;
– la  2 CV Charleston est également une série limitée bicolore qui fut produite de 1981 à 1988 et dont les teintes les plus connues sont le bordeaux/noir ou le jaune/noir ;
– la  2 CV Charleston occupe une place particulière dans la production des 2 CV.

En effet, Citroën voulait produire une série limitée de 8 000 véhicules à partir d’octobre 1980 et pendant deux ans, mais devant le succès de la voiture et l’augmentation de la demande il fut décidé de l’intégrer au catalogue du constructeur, et elle sera fabriquée et commercialisée jusqu’à la fin de la production du modèle 2 CV.

Beaucoup de produits dérivés ont été construits : on peut citer pour exemple les Hoffman et les Styling qui sont des cabriolets 2 CV fabriqués par des entreprises spécialisées. Au-delà de son aspect utilitaire ou familial, la 2 CV, grâce à ses qualités de fiabilité, de tenue de route, de sobriété, ainsi que sa faible consommation d’essence, a été utilisée pour des voyages continentaux, au départ sur le thème du tourisme et de la découverte, ensuite sur le thème du rallye raid. Il faut également retenir son aspect sportif, mis en évidence par le championnat de France de 2 CV cross inscrit au catalogue de la FFSA et favorisé dès 1972 par le service compétition de Citroën, ainsi qu’un trophée international.

La 2 CV Citroën est devenue mythique au fil des années et de nombreux collectionneurs s’y intéressent. L’association du 2 CV Club de France regroupe plus de 80 clubs nationaux et organise avec eux des manifestations chaque année pour mettre en valeur la 2 CV. Ces clubs sont répartis dans toutes les régions françaises.