La pêche en Loire !!! souvenir d’une richesse

/ Reportages / / Touraine /

Les poissons qui ont fait les plus beaux menus de la cuisine française comme le brochet et le saumon au beurre blanc, la lamproie au vin rouge des vignobles de la Loire ou encore l’alose à l’oseille sont dorénavant une denrée rare. Si bien que depuis 1994, la pêche au saumon est totalement interdite pour en préserver l’espèce. Dans les années cinquante on pêchait des saumons par milliers et seulement quelques centaines trente années plus tard. En 2005 tout juste 500 remontées de saumons ont été comptabilisé sur la passe de Vichy.

Le barrage des moulins rouges sur la vienne construit vers 1920, empêchent les poissons migrateurs tels les aloses, les lamproies, les saumons… de remonter. Il fut donc supprimé dans les années 2000 suite au plan Barnier concernant la Loire. Des lamproies et des aloses sont réapparues dans la Gartempe . Après cette démolition les jeunes saumons d’élevage ont été introduit dans la Gartempe petite rivière de 200 kilomètres de long, affluent principal de la Creuse. La raréfaction des grandes aloses fut beaucoup moins importante que celle du saumon et de la lamproie.

La Loire est malgré tout un fleuve à taille humaine où chaque amoureux de ce fleuve sauvage peut découvrir ou redécouvrir, le temps d’une partie de pêche. C’est à l’approche des villes que la Loire devient plus facilement accessible. Son lit se creuse de part et d’autre des ouvrages. Les poissons se rassemblent en ces lieux où les pêcheurs ligériens ont adopté des techniques dont certaines sont très efficaces, comme la pêche des goujons à la jambière ou à trousse culotte, les chevesnes à la cuillère ou à la mouche, les barbeaux et les brèmes à l’amorçoir, et les silures, brochets, sandres au vif… un fleuve où il fait bon tremper le fil !!!

J-M Gourbillon