Le cassage

/ Auvergne / / Le saviez-vous ? /

Il y avait autrefois un très grand nombre de noyers autour de Riom. Aussi, casser les noix avant de les porter au moulin à huile, eut été chose longue et fastidieuse si l’on n’avait pas eu recours aux amis et aux voisins. Les hommes cassaient les coquilles, tandis que les femmes épluchaient les amandes. L’opération durait d’ordinaire plusieurs soirées consécutives, soirées toujours agrémentées de quolibets et de chants. Une fois le cassage terminé, on faisait les « Rates ». C’était un souper froid où l’on buvait ferme, où l’on ripaillait, et après lequel on se couchait de fort bonne heure… puisqu’on n’avait pas pu le faire tard.