Le Diamant noir de Touraine

/ Reportages / / Touraine /

Marigny-Marmande commune du sud de d’Indre et Loire, limitrophe du département de la Vienne qui fut d’ailleurs longtemps l’un des premiers départements producteurs en France, la trufficulture était florissante il y a un siècle dans le Richelais.

Marigny-Marmande est aujourd’hui le berceau de la relance de la production du «diamant noir» avec plus de 35 hectares de truffières. Cinq fois en période hivernale, la commune organise son marché aux truffes. Les deux premiers rendez-vous ont toujours lieu les 21 et 28 décembre de chaque année ensuite deux marchés en janvier et un en février. A chacune de ces rencontres plusieurs kilos du précieux tuber melanosporum sont vendus.

La culture de la truffe commence au printemps, entre avril et juin, et dure neuf mois. Elle grossit pendant l’été et parvient à maturité au cours de l’automne. Elle se récolte dès les premières gelées de novembre. Une bonne truffe doit avoir une consistance très ferme et une bonne densité. Des truffes molles et suintantes au touché son généralement des truffes qui ont gelées. Une odeur désagréable inonde notre odorat et nous enlève toute envie d’y gouter. La truffe se déshydrate assez vite, elle sèche rapidement et devient très vite poreuse. Avec 5 grammes de truffe par personne dans une omelette, sur des pâtes al-dente ou avec des pommes de terre cuites en robe des champs suffiront à satisfaire vos papilles.

J-M Gourbillon