Le «Roi rose» de Touraine Un cochon élevé aux céréales

/ Reportages / / Touraine /

Le porc nommé le « roi rose » est présent en Touraine depuis fort longtemps. La Touraine devint rapidement une terre propice au développement de spécialités à base de porc (rillons, rillettes, andouilles…). Cette renommée fut telle que certains écrivains comme Balzac ou Rabelais les mentionnèrent dans leurs écrits.

Le cochon était en effet le « Monsieur » des campagnes nourri aux céréales et au « petit lait ». C’était une tradition, un rite de « tuer le cochon » une ou deux fois, savamment cuisiné, il permettait de se nourrir correctement et d’égayer le repas de nombreuses familles. La veille le « Monsieur » passait de vie à trépas puis aussitôt égorgé afin de récupérer ce liquide visqueux mais combien précieux pour la fabrication du boudin. Le lendemain, on se retrouvait tous, voisins, parents, grand-parents pour le découpage de la viande et la préparation de la cochonnaille. Le chaudron sur le feu on cuisait les rillettes afin de « passer l’hiver » le moment attendu de mon grand-père. C’était la fête mais aussi la recherche de l’authenticité et des vrais saveurs. Et puis c’est bien connu, tout est bon dans le cochon.

J-M Gourbillon