Le village de « Courçay-les-Buis »

/ Le saviez-vous ? / / Touraine /

Le modeste bourg de Courçay, un des plus pittoresques de Touraine, se tapit frileusement au fond de la vallée de l’Indre, entre Reignac et Cormery, à un endroit où la rivière traverse une couche de calcaire dur, ce qui l’oblige à se faufiler entre deux falaises abruptes.

Sur cette roche aride, peu favorable à la végétation, poussent quelques plantes rustiques, peu gourmandes en eau, et, en particulier, de nombreux pieds de buis. Ces arbustes aux feuilles lisses et toujours vertes dégagent une odeur très caractéristique, à la fois forte et acre ; une odeur qui envahit en permanence le village et ses environs comme le faisait remarquer en 1935 l’écrivain Maurice Bedel dans un livre consacré à la Touraine. A propos de Courçay, il parlait des « buis aux feuilles vernies (qui) exhalent une odeur de fête des Rameaux ».
Maurice Bedel faisait allusion à l’ancienne coutume qui veut que, le dimanche des Rameaux, le prêtre, au cours de la messe, bénisse de petites branches de buis que les fidèles iront déposer sur la tombe de leurs défunts, dans les pièces de la maison et même dans les champs pour les protéger des éventuelles calamités !