Les fouaces de Lerné

/ Le saviez-vous ? / / Touraine /

Lerné commune rurale du chinonais était la capitale des fouaces. Spécialités boulangères et ligériennes, les fouaces de Lerné sont célèbres depuis le quinzième siècle et faisaient l’objet d’un commerce important. Cette spécialité engendrait la joie des gastronomes autour du chinonais, les vendeurs de fouaces de Lerné apportaient leurs galettes à pleines brouettes, il n’y avait point de foires et marchés sans fouaces. François Rabelais écrivain de la Renaissance l’a immortalisée dans l’un de ses ouvrages “gargantua” au 16 ème siècle. Si aux 17 et 18 ème siècles, le commerce des fouaces de Lerné avait toujours bonne réputation, mais il commençait à décliner sérieusement. Après la première guerre mondiale la fabrication de la fouace tombe en désuétude.

Pour le bonheur des gourmets et gourmands, la fouace est remise au goût du jour en respectant la recette traditionnelle. Il n’est pas rare de voir aujourd’hui foires et marchés doté d’un vendeur de fouaces souvent préparées à l’ancienne. Cette fouace dont Gargantua raffolait, cuit doucement et s’étire en gonflant. On la sert encore fumante, garnie de fromage de chèvre, de rillettes de Tours ou de canard, d’escargots et autres ingrédients, c’est tout simplement un en-cas délicieux.