L’origine des puces, légende de Haute-Loire

/ Auvergne / / Le saviez-vous ? /

Un jour, le bon Dieu se promenait avec saint Pierre vers les gorges de la Loire, entre Chamalières et Vorey ; ils devisaient tout en se promenant, du ménage du monde et des difficultés de le bien diriger.

Tout à coup, à un détour de l’eau, saint Pierre montra au bon Dieu une femme en haillons, couchée sur le sable, au soleil ; elle était jeune encore ; mais ses traits reflétaient l’ennui le plus profond. Le bon Dieu, à qui rien n’est caché, vit bien de suite que cette femme s’ennuyait de son oisiveté. Comme il est souverainement bon, il tira de sa grande poche une poignée de puces qu’il jeta sur la jeune femme, en lui disant ces mots : « Femme, l’oisiveté est la mère de tous les vices ; voici de quoi t’occuper. »

Et depuis ce jour les femmes ont des puces, et quand elles n’ont rien de mieux à faire, elles se divertissent à s’épucer.

Paul Le BLANC