Payer en monnaie de singe

/ Vieilles croyances /

Cette locution qui remonte à Saint Louis était destinée à ceux qui ne pouvaient payer en argent comptant. Dans les tarifs de droits de péage, sous le Petit Châtelet, une clause dispensait les montreurs de singe qui faisaient leur tour de s’en acquitter. D’où l’expression « payer en monnaie de singe ».

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone
partagez !