Une entreprise qui a su prendre des gants pour faire la Révolution

/ Reportages /

L’entreprise Rostaing porte le nom de son fondateur, Joseph Rostaing. En 1789, celui-ci installe une tannerie à Villieu, dans l’Ain, sur les bords du Toison. Il y fabrique du cuir végétal (c’est-à-dire un cuir tanné avec des végétaux), qui est utilisé dans la fabrication des chaussures des facteurs et des militaires. Son fils François lui succède en 1830 et réussit à la maintenir malgré la crise économique de la révolte de 1848.
Le petit-fils, Joannès, prend la relève avec du cuir de suif, c’est à dire nourri au suif et employé dans son suif, qu’il vend aux bourreliers pour fabriquer des pièces de harnachement pour les chevaux et les bœufs.
L’entreprise familiale prend un nouvel essor en 1920 grâce à Léon Rostaing, petit-fils de Joseph, qui apporte un nouvel essor à l’entreprise familiale en développant le tannage végétal à l’écorce de chêne pour fabriquer des semelles de chaussures qui séduisent les chausseurs de luxe et bottiers lyonnais, tout proches, mais aussi parisiens et cannois qui sont fiers de vendre des chaussures portant des semelles estampillées « TANNERIE ROSTAING fondée en 1789 ».

Puis Jean, élève de l’Ecole de Tannerie de Lyon, lance, en 1959, une nouvelle activité : la fabrication de gants de cuir hydrofuges, oléofuges et traités anti-chaleur, pour la protection des métalliers et chaudronniers. Jean Rostaing travaille en partenariat avec la SARL GPS, 1er groupe français pour la protection des travailleurs. Cette initiative arrive à point avec l’industrialisation massive de la France, et Jean Rostaing crée le 1er gant personnalisé, aux couleurs d’EDF dont il est le fournisseur.

L’entreprise connaît une nouvelle évolution en 1976, en créant des gants adaptés au jardinage et au bricolage, qui inondent bien vite le marché.
Les Etablissements Rostaing achètent toute leur matière première en France. Ils sont dirigés par Catherine, Jacques et Stéphane, les 3 enfants de Jean Rostaing. Les principaux services et le centre de recherche sont concentrés au siège social, qui est toujours implanté à Villieu, et la plate-forme de stockage se trouve dans la plaine de l’Ain.

Par contre, la production a été délocalisée dans des filiales, au Maroc et au Vietnam, où, sur 5 sites, un parc de 100 machines permet de tricoter des gants techniques. La filiale Rostaing VN a été créée à Hô-Chi-Min-Ville en 1995 par Jacques Rostaing. Fils, tissus, laines et cuirs, achetés en France puis importés au Vietnam où ils sont transformés avec des savoir-faire que l’on n’utilise plus en France, notamment le cousu-main. Jacques Rostaing est récompensé, en décembre 2002, par un prix spécial du jury pour le développement de son entreprise à l’international. Une unité d’enduction latex est créée au Vietnam en 2003. En 2006, c’est une tannerie que l’entreprise ouvre au Vietnam, revenant ainsi à sa vocation première, se donnant ainsi la possibilité d’aller de la fabrication de la matière première à celle du produit fini. Une autre usine est ensuite implantée pour la fabrication de gants de caoutchouc, générant également de nouveaux emplois en France au niveau de la mise au point et de la conception des produits et des contrôles de qualité.
En 2009, Jacques Rostaing diversifie l’activité de l’entreprise avec le rachat de la société Ain Prelyon, usine d’impression de soie au cadre plat, en liquidation judiciaire. C’est la naissance d’une nouvelle unité de production de textile et outdoor, Canova Rostaing. Une autre société en liquidation judiciaire, Apex, spécialisée dans la fabrication de sacs à dos, est rachetée en 2011 et ses machines sont transférées chez Canova Rostaing qui se lance donc, en plus, dans cette nouvelle activité.

Depuis 2010, Rostaing s’est également implanté en Mongolie avec 2 entités distinctes : l’école de Mannequinat Asian Model Agency, et Rostaing Expertise, entreprise de consulting pour les futurs investisseurs dans le pays.

En France, le management de l’entreprise, la conception, les prototypes et la commercialisation sont l’affaire de Stéphane et Catherine est chargée du pôle marketing et force de vente.
Leader du gant de jardin et de bricolage sur le marché français, Rostaing a développé ses ventes dans 35 pays du monde et accumule régulièrement reconnaissances et récompenses : Trophée du meilleur fournisseur, Trophée d’Or Ecotrophées Max Havelaar, Trophée d’Argent Jard’Innov Max Havelaar, Trophée d’Argent pour le management, Trophée de Bronze pour les Trophées de l’innovation Batimat.

Elisabeth Monnot